PortailAccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment devient on un mythe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Naftusia
En effeuillant la marguerite


Féminin
Nombre de messages : 490
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/09/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mer 19 Déc - 8:03

Et voilà...cette article explique tout pour moi et notamment: Dieu créa la femme, l'homme créa le mythe ...
Revenir en haut Aller en bas
Brixie
Et dieu créa la femme


Féminin
Nombre de messages : 12254
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Lun 18 Mar - 21:28

Autre façon de devenir un mythe : rassembler plein de séquences mythiques, les plagier et donner l'impression qu'on a tout inventé.

J'évoque ici Madonna...

http://www.listal.com/list/lady-gaga-did-not-steal
Revenir en haut Aller en bas
verabeto
Et dieu créa la femme


Féminin
Nombre de messages : 14723
Age : 70
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mar 19 Mar - 1:30

On a des mythes parce que nous avons besoin de la perfection,ou bien de la transgression, soit elle n'importe quelle. Parfois, une personne que dit ou que fait justement ce qu'on voulait faire ou dire, mais ne pouvons pas. Où alors des personnes très , très bonnes comme les saints et le propre Dieu (ou le Diable, sans lequel Dieu n'existirai pas). Au cas des personnes en chair et os, les mythes correspondent aux désirs les plus secrets des personnes, d'agir, ou mener sa vie. C'est vrai que à la plupart la beauté est très importante, mais elle n'est pas du tout suffisante! De nos jours, les médias ont un rôle très important dans ce procès, mais on sait que dès l'enfance de l'hiumanité l'Homme a eu besoin de mythes. Au cas des mythes sexuels, plus controversée sera sa vie, plus sera excitée l'imagination des fans.
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Boulevard du rhum


Masculin
Nombre de messages : 1285
Age : 54
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Ven 22 Mar - 16:51

study Vaste sujet déjà abordé ailleurs sur le forum et dont on ne fera pas le tour ici. A cette occasion je citais deux livres parmi bien d'autres, mais d'une lecture accessible à tous, ne sombrant jamais dans le jargon universitaire : "Les Stars" d'Edgar Morin (incontournable et toujours très actuel malgré les années) et "Le Mythe Madonna" de Georges-Claude Guilbert, dont la première partie pose justement la question du "mythe" de ses origines à nos jours sans référence particulière à Madonna (qui n'est l'objet que de la seconde moitié du livre).
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Bridge
Cette sacrée gamine


Féminin
Nombre de messages : 602
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mar 4 Juin - 17:16

Comme l'a dit Phénix, c'est une très vaste sujet... qui, personnellement, m'intéresse beaucoup !

Je ne sais plus qui l'a dit, mais en effet à notre époque chacun peut avoir son heure de gloire, et il n'est plus possible je pense (mais il ne faut jamais dire "jamais") de "créer" un mythe comme ont pu l'être BB ou MM. De plus, le contexte historique joue beaucoup aussi (ça a aussi déjà été dit) et que pourrait-il y a voir de nouveau, de plus nouveaux que tout ce qui existe déjà ? Alors pour devenir un mythe, on devient de plus en plus vulgaire : logique, ça marque les esprits une pxtasse qui écarte ses jambes sur nos écrans !
Chaque jour on entend que telle ou telle personne est le nouveau James Dean ou la nouvelle Marilyn Monroe, 6 mois plus tard ce "nouveau mythe" a disparu en cure de désintox ou fait de plus en plus scandale : les médias se retournent contre lui, et quand il meurt, ces ploucs de "pseudos-journalistes" sont éplorés "c'était quelqu'un de si bien, il a révolutionné ce ou ça..." Pitié, ça va !

Je suis tout à fait d'accord pour dire que de nos jours l'effet de la presse people, et des médias en générale nous font croire ce qu'il veulent.
La preuve, on nous l'apprend même à l'école !

Si l'on a encore des mythes, ce ne sera que sur la durée, je pense... pour moi c'est quasi impossible qu'on phénomène comme Bardot puisse encore se produire.


Question : Depuis disons... les années 80 à aujourd'hui qui, d'après vous, serait un mythe ?

Revenir en haut Aller en bas
verabeto
Et dieu créa la femme


Féminin
Nombre de messages : 14723
Age : 70
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mar 4 Juin - 19:21

À mon avis, personne, Blue-Bridge, sauf, peut-être , Michael Jackson. Mais celui-ci a commencé bien plus tôt... study
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Bridge
Cette sacrée gamine


Féminin
Nombre de messages : 602
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mar 4 Juin - 19:58

Merci de ta réponse, Vera cheers je pense que tu as raison, à part Michael je ne vois pas qui il peut y avoir d'autre... il faudrait attendre... Question
Beaucoup de gens disent que Madonna est un mythe... je ne sais pas trop car je ne connais pas ses débuts... et ne connais Madonna que depuis 2007 ou 2008 silent
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Boulevard du rhum


Masculin
Nombre de messages : 1285
Age : 54
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mer 5 Juin - 15:23

Blue-Bridge a écrit:
Question : Depuis disons... les années 80 à aujourd'hui qui, d'après vous, serait un mythe ?
Alors là, c’est facile. Tu peux même continuer de remonter le temps de quelques dizaines d’années encore, ça ne change rien. Tout le monde sait que le dernier mythe vivant chez les actrices, c’est Brigitte Bardot.

Sérieusement, j’ai beau chercher, je n’en vois pas d’autres. On verra ce qu’il en est dans quelques années de toutes celles à qui on accole aujourd’hui le mot de « mythe ». Il est vrai qu’à une époque de vide artistique et culturel où l’on qualifie de « culte » n’importe quelle crétinerie de série télé, ces mots ne veulent plus rien dire.

P.S. Bien sûr que Madonna n'est pas un mythe, pas plus d'ailleurs que Mylène Farmer qui lui a tout piqué avec quelques années de retard (j'ai déjà eu l'occasion de le dire).
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Bridge
Cette sacrée gamine


Féminin
Nombre de messages : 602
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mer 5 Juin - 17:22

Pour BB, je suis d'accord. Car j'ai remarqué la "fâcheuse tendance" de beaucoup de gens à confondre les termes "culte" et "mythique" , par exemple, j'ai déjà entendu dire que "I'm calling you", de Jevetta Steel était une chanson mythique... j'espère que vous serez d'accord pour dire que c'est "culte" (indéniable) mais pas "mythique".

Question : êtes vous du même avis, si je vous dit que quelqu'un ou quelque chose peut être mythique et culte. culte, mais pas mythique. ou mythique mais pas culte. et même ni mythique, ni culte (cas le plus courant).
Bref, vous me suivez ? m'enfin, moi-même je m’emmêle les pinceaux... Rolling Eyes

Pour moi, une série peut devenir culte, c'est sûr. Mais aujourd'hui comme tu l'as dit, ces mots n'ont plus aucune valeur et sont utilisé pour tout et n'importe quoi/qui...
Ce que je pense, c'est que dans mettons 50 ans, on dira forcément de certains acteurs ou actrices actuels qu'ils sont mythiques.
C'est peut-être idiot, mais pour moi le film "Titanic" devient presque un film mythique. En fait, je devrais encore y réfléchir, il y a des "limites" à respecter, des frontières entre termes... bref

Pour être honnête, et au risque de paraître encore plus inculte, Madonna et Farmer, je dois les connaître depuis 6-7 ans... je ne sais rien d'elles, quand je les vois apparaître quelques part elles me font surtout penser à deux cinquantenaires qui essayent de paraître jeunes en s'habillant comme des "w8/_4{&" (= chose indigne du forum)
Mais évidemment partout elles sont acclamées comme des mythes... je ne peux pas vraiment juger, je ne connais rien de leurs carrières scratch

Voici la sois-disant madone :
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Boulevard du rhum


Masculin
Nombre de messages : 1285
Age : 54
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mer 5 Juin - 17:54

Il n'y a pas si longtemps (et aujourd'hui encore), on parlait de Madonna et de Mylène Farmer comme de mythes vivants. Et ta génération ignore pratiquement tout d'elles. Merci Blue-Bridge ! Comment mieux me donner raison ?

Pour le reste, excuse-moi, tu joues sur des mots qui sont aujourd'hui vidés de leur sens. Une série "culte", je ne sais pas ce que ça veut dire. Il y a de bonnes séries et du tout-venant, comme il y a des bons films et des mauvais films, mais en aucun cas des chefs-d'oeuvre (surtout pas "Titanic").

Dans le chapitre "Des ouvrages de l'esprit" de ses "Caractères", La Bruyère, déjà, soulignait notre incapacité à exposer clairement en quoi on aime une oeuvre (alors qu'il nous est très facile d'expliquer les raisons pour lesquelles on ne l'apprécie pas), d'où la surenchère de qualificatifs qui synthétisent une pensée mais qui ne démontrent rien.
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Bridge
Cette sacrée gamine


Féminin
Nombre de messages : 602
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mer 5 Juin - 18:14

Phénix a écrit:
Il n'y a pas si longtemps (et aujourd'hui encore), on parlait de Madonna et de Mylène Farmer comme de mythes vivants. Et ta génération ignore pratiquement tout d'elles. Merci Blue-Bridge ! Comment mieux me donner raison ?

Pour le reste, excuse-moi, tu joues sur des mots qui sont aujourd'hui vidés de leur sens. Une série "culte", je ne sais pas ce que ça veut dire. Il y a de bonnes séries et du tout-venant, comme il y a des bons films et des mauvais films, mais en aucun cas des chefs-d'oeuvre (surtout pas "Titanic").

Dans le chapitre "Des ouvrages de l'esprit" de ses "Caractères", La Bruyère, déjà, soulignait notre incapacité à exposer clairement en quoi on aime une oeuvre (alors qu'il nous est très facile d'expliquer les raisons pour lesquelles on ne l'apprécie pas), d'où la surenchère de qualificatifs qui synthétisent une pensée mais qui ne démontrent rien.


Après, ne crie pas victoire trop vite, Phénix... je m'intéresse beaucoup plus aux années 50-60, et c'est peut-être pour cela que je connais mal Madonna et Mylène Farmer...

En toute sincérité, je ne vois pas qu'elle série est culte (je ne regarde pas vraiment la télévision...), mais on entend parler à la radio "d'acteur de série culte aujourd'hui décédé" ou des choses comme cela... Je pense que ce sont surtout des séries comme "Dallas" (je connais de réputation) ou "Desperate Housewives" qui sont considérées comme cultes... je ne sais pas du tout en fait Embarassed
Si "Titanic" n'est pas mythique, il est forcément culte, tout le monde le reconnait : la musique, les décors, les scènes, les dialogues... c'est ça quelque chose de culte pour moi, quelque chose que tout le monde connait, que l'on peut reconnaître en 10.000 !
(mais encore une fois, il y a une limite entre culte et mythique)

La référence à La Bruyère illustre très bien le sujet. Je ne sais pas si nous arriverons à une conclusion. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Boulevard du rhum


Masculin
Nombre de messages : 1285
Age : 54
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mer 5 Juin - 19:24

« Titanic » est un film à grand spectacle comme seul le cinéma américain sait encore en fabriquer (terme industriel qui dit bien ce qu'il veut dire) aujourd’hui, réalisé avec brio sur le plan technique par James Cameron, spécialiste du film à gros budget, qui a connu un succès mondial public et critique (avec quelques réserves que je partage du point de vue critique). Succès mérité ou pas, il appartient à chacun d’en décider selon ses propres critères. Existe-t-il à travers le monde une secte d'adorateurs du film de James Cameron ? Evidemment, non. Des fans, ça ne fait aucun doute. Il n'a donc rien de "culte" ou de "mythique" au sens premier du terme, mais au sens dévoyé du terme (vidé de son sens) la question reste posée. Pour la plupart des gens, le nom de « Titanic » n’évoque pas un film, mais celui d’un bateau qui a coulé lors de son premier voyage en 1912 après avoir heurté un iceberg, alors qu’il était réputé insubmersible. Point. bounce

study La conclusion est, je pense, toute trouvée : ni toi ni moi ne voudrions faire mentir La Bruyère, à moins d’être très présomptueux.
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Bridge
Cette sacrée gamine


Féminin
Nombre de messages : 602
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mer 5 Juin - 22:10

Le débat va loin... Donnons raison à La Bruyère, point.

Donc simplement, pourquoi, pour toi, "Titanic" n'est pas culte (ma question nécessite de mettre à part le plan commercial, critique, technique...) simplement sur ton ressenti, tu trouves que "Titanic" n'est pas un film culte ? Je met à part également la véritable et tragique histoire (même si forcément, le succès du film y est lié, logique.)
Quel film pour toi serait culte ? Si bien sûr tu trouves qu'il existe un film culte. Et pourquoi ? cheers
(chacun son point de vue, bien sûr, mais c'est vraiment la première fois que j'entends ça )
Revenir en haut Aller en bas
Gawatchi
Le repos du guerrier


Féminin
Nombre de messages : 1527
Age : 37
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Mer 5 Juin - 23:38

Moi je dirais que depuis les années 80, le mythe français c'est Isabelle Adjani (un mythe qu'elle a un peu abîmé), mais jusqu'au années 2000 Adjani était considérée comme un mythe absolu. Y compris par les américains qui l'appelaient The French Garbo. Le fait qu'elle se fasse rare, qu'elle refuse de parler à la presse, qu'elle soit si belle, si douée, si intelligente, si mystérieuse, si iconique en faisait un mythe, une déesse vivante, Le phénomène français depuis Bardot -dans un autre genre, mais avec autant d'impact. Le mot Adjani et mythe ont été énormément associés, des milliers de fois par la presse internationale et française. Et le paroxysme a été atteint dans les années 80.

































































Et ceci est un "court extrait" du genre de couverture que lui offraient la presse.
Vanessa Paradis a été un mythe de son Film Noces Blanches à la période Elisa (en gros quand elle a fait le film de Brisseau, puis l'album de Gainsbourg, la pub Coco de Chanel, l'album avec Kravitz). On parlait tout le temps d'elle et partout, elle avait le monde à ses pieds, et, comme B.B elle dérangeait et divisait la France.

Sinon au niveau internationnal, les superstars absolues étaient Michael Jackson (qui l'est toujours), Prince et Madonna (quand j'étais en 6ème et que je montrais à mes amis une photo de Marilyn, ils ne la connaissaient pas, ils disaient "C'est Madonna !"). Oui, Madonna a été un mythe à un niveau qu'il est difficile d'imaginer si on n'a pas été assez grand -ou né- pour connaître les années 80/90. Qui pourrait se résumer ainsi :



Et son clip de plus iconique :



Ses lives à tomber :



Y'a pas à dire, qu'on soit fan ou pas, elle a été la première à reprendre l'imagerie glamour/vintage des stars des années 40/50, bien avant Dita Von Teese :
Revenir en haut Aller en bas
verabeto
Et dieu créa la femme


Féminin
Nombre de messages : 14723
Age : 70
Localisation : Brésil
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Jeu 6 Juin - 2:51

Pour moi, le "culte" c'est quelqu'un ou quelque chose que nous évoque une époque dès le moment où on en voit. Peut-être une série qui est passée à la tv à notre enfance, où à un moment donné de notre vie. Et ça approche les personnes qui ont vécu le même temps. Ça peut être un mythe ou pas. Le mythe a une aura de mysthère et de chose toute nouvelle dès le moment où il apparaît et ça continue à travers les années. Une autre chose que je pense c'est que le vrai mythe, c'est un mythe dans le monde entier, ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Boulevard du rhum


Masculin
Nombre de messages : 1285
Age : 54
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Jeu 6 Juin - 15:37

@ Blue-Bridge : En effet, le débat ne peut que tourner court ou tourner en rond, puisque nous n'avons pas la même conception du "mythe" (et de ses mots dérivés). Le discours de La Bruyère n'est pas parole d'évangile pour moi, mais en l'occurence je trouve sa remarque très vraie et de plus en plus actuelle, notamment grâce au concours très actif de la presse people qui croit ou feint de croire qu'un point d'exclamation en fin de phrases a valeur d'argument. Donc, pour répondre à ta question, il est évident que selon ma conception archaïque du mot, ni "Titanic" ni aucune autre production cinématographique ou télévisuelle ne mérite le nom de "culte" puisque ce mot, aujourd'hui vidé de toute signification, est un mot "générique" employé à tort et à travers qui traduit seulement ce qu'exprimait notre moraliste dans ses "Caractères", il y a quelques siècles de cela. Pour finir, il n'y a pas lieu d'être surprise par mes propos comme tu le laisses entendre, c'est seulement une question de génération, et elle n'est pas nouvelle. Comme de toute évidence tu es intelligente (à mon avis tu es une très bonne élève, ou alors rien ne va plus dans l'Education nationale), tu vas comprendre en lisant la suite.

@ Gawatchi : On sera au moins d'accord sur un point, tu as choisi le bon avatar pour ton émission en la personne de Rita Hayworth et je viens d'ailleurs de faire un petit crochet par les pages (peu nombreuses) de ce forum qui lui sont consacrées. Je dis ça pour atténuer ce qui va suivre, car plus le temps passe plus je me fais d'ennemis sur les forums (au point d'être banni par quelques-uns). Et d'ailleurs ici même... mais revenons au sujet qui nous occupe.

Qui a dit "beaucoup de gens sont admirés, mais il n'en est pas d'amirables" ? Ton admiration pour Isabelle Adjani et Vanessa Paradis t'aveugle. Remontons le temps. Du début de l'Age d'Or d'Hollywood (qui s'est achevé avec la Seconde Guerre mondiale) jusqu'à, disons la mort de Marilyn au début des années 60, le cinéma américain, et je serais tenté de dire le cinéma tout court, a produit les plus grandes stars de l'écran, des stars qu'aucunes autres stars ne peuvent prétendre égaler aujourd'hui, du moins à mes yeux et libre à toi de penser différemment. Quelques-unes ont été citées dans ce topic même. A aucun moment de ces quelques décennies, on a parlé de ces stars comme de "mythes" ou prononcer le mot "cultes" à propos des films qu'elles avaient tournés, et pourtant Dieu sait combien de monuments du 7ème Art sont nés au cours de cette période faste ! Ces expressions, qui avaient encore un sens à une époque où les stars du grand écran, lointaines et inaccessibles, étaient associées dans l'imaginaire collectif aux dieux et aux déesses guidant le commun des mortels, sont venues bien après avec l'importance sans cesse grandissante des médias, alors que dans le même temps de nouvelles "stars", des stars de substitution, des stars au rabais, des ersatzs de stars comme je les appelle, proches des gens celles-là, entraient dans les foyers par l'intermédiaire de la télévision (je suppose que tu as lu le bouquin d'Edgar Morin ?). Les médias, qui salissent et dévalorisent tout ce qu'ils touchent en croyant se mettre à la portée des masses vulgaires mais qui ne sont en réalité que le reflet fidèle du vide artistique, culturel et politique de leur époque dont ils portent haut les couleurs, ont usé ces expressions jusqu'à la corde en les employant à propos de tout et de rien, là où l'époque justement ne produisait plus rien en soi d'admirable. Qui s'étonnera encore de voir ce langage (qui en rappelle un autre, informatique celui-là, langage qui communique sans échanger) si couramment admis aujourd'hui ? Les exemples cités par Blue-Bridge sont révélateurs de l'état d'esprit d'un public totalement formaté par ces médias. Quand on me dit qu'une série dont l'une fait l'apologie du fric, de la combine et des coups bas des affairistes en tous genres et l'autre nous conte les histoires de fesses de femmes au foyer qui auraient effectivement de bonnes raisons d'être "desespérées" mais seulement si elles se tiraient huit heures par jour devant une caisse à enregistrer les paniers des clients grincheux d'un supermarché plutôt que de dépenser le fric de leurs bonshommes en achats compulsifs (le monde ouvrier est exclu de la télévision ricaine, comme partout ailleurs) sont des séries "cultes", je me dis qu'on a totalement perdu le sens des valeurs et que le vide sidéral, qui fait si peur aux âmes simples comme la mienne, a fini par nous engloutir dans un torrent de médiocrité.

Un dernier mot, j'ai souri malgré moi en voyant que tu parlais du "mythe" Madonna au passé. Le mythe étant d'essence divine, il est par définition immortel, comme le souligne d'ailleurs le commentaire de Vera et comme Louis Malle, ce n'est pas à toi que je vais l'apprendre, en fait la brillante démonstration avec le dernier plan de "Vie privée". Malheureusement, ce mythe-là est le dernier en date. Pour moi, j'entends.
Revenir en haut Aller en bas
Gawatchi
Le repos du guerrier


Féminin
Nombre de messages : 1527
Age : 37
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Jeu 6 Juin - 16:45

1) je ne tiens pas un forum Phénix, mais une page facebook et un twitter : https://www.facebook.com/le.mag.cinema
Pour aller sur les photos de Cannes Deauville etc avec des stars c'est là (je ne suis pas photographe pro, je précise, mais journaliste radio + presse écrite) https://www.facebook.com/le.mag.cinema/photos?collection_token=100002345990400%3A2305272732%

2) Quand j'étais petite, à la télévision, je ne cessais de voir en prime time des films comme L'Eté Meurtrier, L'histoire d'Adèle H., Subway, etc. Quand j'entendais parler d'Adjani, ou que ce soit, c'était en des termes très élogieux, la plus belle, la plus grande, la plus mystérieuse etc. Puis, vers 11 ans, je me suis mise à acheter et lire de la presse, beaucoup de presse. Dedans il y avait un traitement très spécial concernant Adjani. Par exemple Studio a fait une couv' pour la supplier de revenir faire du Cinéma en lui écrivant une lettre Chère Isabelle. Adjani passait très peu à la télévision et quand elle passait, comme chez Pivot, c'était un événément. Elle a été la plus jeune pensionnaire de la comédie française dans avoir passé le concours d'entrée, à 20 ans elle tournait avec Truffaut dans un film pour lequel elle fut nommée pour l'OSCAR -et non le césars, ça n'existait pas encore les césars d'ailleurs- de la meilleure actrice. Idem, bien plus tard pour Camille Claudel. Hervé Guibert lui a consacré plusieurs roman à clé. Les plus grands, Godard, Bunuel, Pialat Zulawski, lui ont proposé des rôles qu'elle a refusé. Elle a eu le prix de la meilleure interprétation à Cannes pour Possession de Zulawski. Encore récemment dans des sondages, elle a été désigné comme plus belle femme du monde. Même ceux qui la déteste ou l'avilissent doivent avouer qu'elle était un mythe dans les années 80 et au-delà.
C'est elle à qui on a proposé Basic Instinct, Liason Fatale, Proposition indécente... des films qui ont profité à Sharon Stone (qui était une actrice inconnue avant), Glenn Close, Demi Moore.
Moi j'ai justement accroché à ce mythe, du haut de mes 11 ans à l'époque, parce qu'on en parlait comme ça, et qu'elle était particulière, un personnage d'exception.
Elle était l'actrice la mieux payée avec Depardieu -qui lui aussi était un phénomène.
Sophie Marceau, Emmanuelle Béart, Juliette Binoche etc n'ont jamais eu le droit à un tel traitement royal.
C'est un fait.
Ce n'est pas moi, mais le TIME qui lui a consacré cette couverture alors qu'elle n'avait qu'une vingtaine d'année et qu'elle allait tourner un film avec Ryan O'Neal :



Ce n'est pas moi non plus mais Andy Warhol qui lui a consacré, encore plus tôt, cette converture :



Il n'y a qu'à voir la façon dont lui parle Pivot pour donner une idée de ce qu'elle était pour la presse lors de son "retour" pour La Reine Margot :



Les couvertures que j'ai postées montrent bien le traitement élogieux, le désir de la presse vis à vis d'elle : L'Enigme, Le Mythère, Le Retour, Enfin ! etc

Je n'ai jamais vu de tels propos pour une autre star de cette génération. Ni Huppert, ni Marceau, ni Béart, ni même Deneuve n'ont eu le droit à cela.


Dernière édition par Gawatchi le Ven 7 Juin - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Bridge
Cette sacrée gamine


Féminin
Nombre de messages : 602
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Jeu 6 Juin - 17:20

Bonsoir à tous !

Je vais essayer de répondre en étant claire, mais je ne garantis pas un parfait résultat; il y a tant de choses à dire Embarassed

Vera : Je pense que nous avons la même conception du mot "culte" mais je vais essayer de bien comprendre ce que m'a expliqué Phénix, pour être sûre de ne pas me tromper !

Gawatchi : je ne savais pas pour Adjani, mais je veux bien te croire ! Que j'aurai aimé naître 60 ans plus tôt pour voir naître des stars, voir le phénomène BB cheers

Phénix : je pense avoir compris là où tu veux en venir; avec tes explications, je saisi beaucoup mieux, merci. D'abord, la phrase que j'ai retenue de ton discours, est "Le mythe étant d'essence divine, il est par définition immortel" c'est ce que je pense aussi. C'est la définition même. Et donc évidemment, Madonna n'est pas un mythe ! Les mythes perdurent dans le temps, générations après générations... En plus de MM et BB, je rajouterai donc Greta Garbo, Rudolph Valentino, James Dean et peut-être Marlène Dietrich... enfin, cette liste n'est qu'un détail

Dis-moi si je me trompe, surtout, , mais tu entends donc que les mots "cultes, mythique" sont utilisés de nos jours, dès que le succès de tel ou tel film ou série commercial connait le succès. Bien sûr je suis d'accord qu'il perd de la valeur, donc tout le monde peut devenir un mythe, parce que ce mot n'a plus pour tout le monde, son sens originel, sa valeur.
Et comme tu le dis, aujourd'hui, les "stars" n'ont à 99%, plus ce côté "inaccessible", ce côté mystérieux, qui créé de l'interrogation, de la fascination...
Je te rejoint aussi sur le fait que le cinéma ne crée plus de rêve ! C'est vrai que presque tout ce que l'on nous montre aujourd'hui, ce sont des histoires de problèmes familiaux, de délinquance, etc... je me rend compte que ceux qu'on appelle des mythesaujourd'hui, c'est souvent car ils choquent, sont provocateurs, font scandale... ils ne deviennent plus des mythes pour une apparence grandiose, ils n'incarnent plus un rêve... pour moi, c'est ça aussi : un mythe, on rêve de devenir comme lui, il fait rêver des générations et des générations...

J'espère que j'ai bien compris ce que tu as prit le temps de m'expliquer
Revenir en haut Aller en bas
Gawatchi
Le repos du guerrier


Féminin
Nombre de messages : 1527
Age : 37
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Jeu 6 Juin - 23:31

Blue-Bridge : quand j'avais 11 piges, Adjani en avait 38. Elle était légendaire et sublime et en paraissait 25, mais je n'ai pas eu la chance de découvrir ses plus grands films sur grand écrans, c'est ma mère, qui a son âge, qui a eu cette chance. Bon, j'ai quand même vu La Reine Margot quand j'étais ado. Moi aussi j'aurais aimé être contemporaine des stars des années 40, 50 ou 60. Voir B.B, Claudia Cardinale, Rita Hayworth jeune -comme une dame qui est sur le forum qui a connu B.B juste avant qu'elle fasse Et Dieu créa la femme et qui a connu Rita Hayworth superstar avant. Je pense aussi à ma grand tante qui s'est trouvée dans le même ascendeur que B.B et Gunter Sachs dans une station de ski en Suisse.

Pour revenir à la définition du mythe, je me dis qu'en même temps Madonna n'a jamais été mystérieuse. Mais elle a marqué. Même Michael Jackson est devenu trop accessible dès 1993.
Dans Libération Next, récemment, ils disaient que la dernière grande star à l'ancienne, c'était Vanessa Paradis, car elle n'expose pas sa vie privée, contrôle tout. C'est vrai que ni elle ni Adjani (ou d'autres de cette trempe) n'iraient se répandre sur twitter facebook, alors que les "people" -Kim Kardashian- ou même les Rihanna postent des photos de leur doigt de pieds, tweetent quand elles sont ivres etc.
Et puis les stars sont prises en photo partout, par tout le monde. Par exemple à Cannes il y avait une réunion dans une pièce juste après une projection, avec Catherine Deneuve -qui est très star et très impressionante, et pourtant à la base je suis tout sauf fan d'elle-, Kylie Minogue, Béatrice Dalle, Leos Carax, Zhang Ziyi (l'actrice de Tigre et Dragon, une immmense star), Vincent Lindon, Chiara mastroianni, Costa Gavras... etc... Ils n'étaient pas en représentation, et donc moi je ne prenais pas de photo -normal, ils ne sont pas en représentation- eh bien les gens présents se mettaient à 5 centimètres des stars pour les prendre en photo comme au zoo avec leur portable, leur tabelettes, leur appareils photos. Tout cela nuit au mythe. S'il y avait eu ça du temps de Marilyn et de B.B on se serait retrouvé avec des photos très peu flatteuse où l'on voit la moindre grimace, leur moindre pore de la peau à circuler dans le monde entier. Béatrice Dalle était en larmes -car le film de Claire Denis était très trash et émouvant- et les gens la prenaient en photo, comme ça.
Il y a eu un autre truc du style où j'étais présente pendant Cannes, et où Kim Chapiron, le compagnon de Ludivine Sagnier, s'est énervé et a voulu partir car les gens les prenaient en photo collé alors que ce couple refuse catégorique d'apparaître sur la même photo.
Il y a des gens qui ont pris Justin Timberlake sortant des toilettes : voilà le respect et l'attitude des gens, qui soient curieux, mondains, fans ou journalistes. Comment vous voulez que ce soient des mythes après ça ? Je n'imagine pas ça des stars des années 50. Même les chiens qui ont pris B.B dans sa vie privée ne sont pas allés jusqu'à une sortie des toilettes. Et puis à l'époque c'était les paparazzis qui faisaient ça. Les badaux ou les anonymes qui croisaient B.B dans la rue ou dans un ascenseur n'avaient pas de quoi la photographier sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Blue-Bridge
Cette sacrée gamine


Féminin
Nombre de messages : 602
Age : 19
Localisation : France
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Ven 7 Juin - 17:48

Pour ma part, ce n'est même pas le fait de pouvoir rencontrer ces stars (comme ta grande-tante), mais rien que de connaître le phénomène, quoi. Enfin, remarque ceux qui vivaient à cette époque ne se rendaient pas autant compte, sans doute... Après tout, dans 50 ans, quelques unes de nos stars actuelles seront encore forcément dans ma mémoire, et je me dirai peut-être "Bah tient, untel a fait tel ou tel film... aujourd'hui je regrette de ne pas m'être plus intéressée à cette personne." On sait jamais ! M'enfin, en ce moment je me préoccupe peu des stars "actuelles".
D'ailleurs, l'une des raisons principales, est que comme tu l'as dit, aujourd'hui avec internet et les réseaux sociaux les "stars" " postent des photos de leur doigt de pieds, tweetent quand elles sont ivres" désolé, mais ça ne te donne pas trop envie de t'intéresser à "ça"... Rolling Eyes
Comme tu le dis, "les gens" n'ont plus de respect pour personne, ceux qui les acteurs en photo alors qu'ils n'étaient même pas en représentation, je trouve ça... je trouve pas vraiment de mot, "pitoyable" est peut-être trop fort... Enfin, personnellement, à part des sportifs, je n'ai jamais rencontré personne de connu et je n’oserai jamais m'avancer avec mon portable pour en prendre en photo ! Ca avait déjà commencé avec BB, cette manie de "traquer" ...
De plus, on peut lire dans n'importe quel magazine des potins sur les stars... ça, ça me choque, sincèrement c'est complètement cxn de la part des journalistes ! (D'ailleurs, les "vrais" journalistes se font rares No )


Je pense que cette photo est pas mal...
Revenir en haut Aller en bas
Phénix
Boulevard du rhum


Masculin
Nombre de messages : 1285
Age : 54
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Ven 7 Juin - 19:29

Bon, clarifions le débat. D’abord, et c’est le plus important, je ne cherche à convaincre personne, et surtout pas Gawatchi, que ni Isabelle Adjani, ni Vanessa Paradis, ni Madonna, ni qui que ce soit aujourd’hui n’est pas un mythe. Gawatchi est persuadée du contraire, et je ne vois pas en quoi ça me dérangerait. Je reprendrai donc à mon compte ce que j’ai dit de la remarque de La Bruyère (et la comparaison avec ce fin psychologue s’arrêtera là car je n’ai pas ses talents), ma parole n’est pas d’évangile et celle de Gawatchi vaut la mienne.

Je répondais à Blue-Bridge qui trouvait que le débat se terminait de manière abrupte en mettant nos divergences d’appréciation sur le compte d’un problème de génération. La sienne a grandi avec l’omniprésence des médias, et surtout la toute-puissance de la télévision. Il est normal que, presque malgré elle, elle reprenne le langage de ces médias, même si Blue-Bridge, naturellement réfractaire au discours qu’on tente de nous imposer comme toute personne qui entend penser par elle-même, fait de la résistance. Les médias, encore une fois, ne sont pas là pour nous informer ou nous divertir de façon intelligente, mais pour servir les intérêts des groupes financiers qui les contrôlent en formatant la pensée du public : d’abord en lui vidant la tête (émissions de télé-réalité, séries débiles majoritairement US, faux débats sur des sujets sans importance), puis en remplissant les cases laissées vides par l’idéologie dominante voulue et imposée par le capital (journaux télévisés, reportages bidons, information/désinformation et manipulation des images…). Et l'actualité récente vient encore une fois de nous en fournir la preuve. Mais je m’égare encore une fois… enfin, pas tant que ça quand on y réfléchit un peu.

Si nous ne sommes pas tombés d’accord sur l’emploi du mot « mythe » au terme de cet échange, à lire les anecdotes que Gawatchi nous a rapportées, j’en conclus que nous partageons tous ici la même aversion pour une certaine presse qui travaille activement à la « désacralisation » de nos stars, bien relayée par les autres médias qui font aussi feu de tout bois. Certaines stars s’y prêtent de bonne grâce, recherchant la publicité, d’autres, comme Isabelle Adjani ou Sandrine Bonnaire, refusent ce système où elles n’ont rien à gagner et tout à perdre. Pour l’anecdote, je rappelle que Sandrine fit déverser un tombereau de fumier devant les locaux de l’un de ces canards. Des images que ces abrutis de médias s’empressèrent naturellement de diffuser, feignant de croire qu’ils n’étaient pas concernés par ce geste hautement symbolique. Facile d’atteindre son but quand on connaît si bien son adversaire…

En guise de conclusion, je dirai que les commentaires des uns et des autres ont bien cerné la question et que nous sommes d’accord sur l’essentiel. Au reste, la définition même du « mythe » continue de faire débat.

(P.S. Excusez mon retard à vous répondre mais, après un premier commentaire laissé en début d'après-midi dans un autre topic du forum, nous avons connu un gros problème informatique qui a entraîné une interruption de séance. Vive le cinéma numérique !)
Revenir en haut Aller en bas
Brixie
Et dieu créa la femme


Féminin
Nombre de messages : 12254
Age : 39
Localisation : France
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Ven 7 Juin - 20:25

très bonne analyse ! j'adhère à 100%
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment devient on un mythe?   Aujourd'hui à 21:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment devient on un mythe?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Comment devient on un mythe?
» Comment devient-on syndiqué ?
» comment devient l'ambre quand elle est 'foutue"?
» Comment faire une croix pour indiquer le décès
» Comment insérer une image d'après Servimg.com ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LES FANS :: Divers :: AUTRES PERSONNALITES :: LES FEMMES-
Sauter vers: